14/01/2020

P1030375.JPG
Discours prononcé par Eric CUER, Maire,
Lors de la Cérémonie des vœux du 03 janvier 2020
À la salle polyvalente de MEYSSE
 
Monsieur le représentant du Préfet,
Messieurs les Sénateurs
Messieurs les conseillers régionaux
Madame et Messieurs les conseillers départementaux,
Madame et Messieurs les vices président de la communauté de communes
Madame et Messieurs les Maires,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les représentantes et les représentants des forces armées, de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers, de la sécurité publique et civile,
Mesdames et Messieurs les représentants des établissements scolaires,
Mesdames et Messieurs les représentants de notre vie associative,
Mesdames et Messieurs les représentants de la vie économique, commerciale, artisanale et agricole,
Mesdames et Messieurs les bénévoles au service de la commune,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis.
 
Nous voici une nouvelle fois réunis en ce vendredi 03 janvier 2020 pour une cérémonie à la fois traditionnelle et simple, amicale et conviviale. Une cérémonie, somme toute, à l’image de notre commune.
Le Conseil municipal et moi-même sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons la bienvenue.
En cette période de fêtes où tout le monde est censé être entouré et joyeux, je pense très fort à celles et ceux qui, au cours de l’année 2019, ont connu des difficultés et de la peine. J’adresse donc mes amitiés et mon soutien aux MEYSSOISES et MEYSSOIS qui ont perdu un proche durant l’année qui vient de s’achever.
J’aime rappeler ce proverbe  africain : « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». 
La cérémonie des vœux est, pour nous élus municipaux, un temps important de la vie de notre commune, un moment de rencontre, d’échange mutuel, de souhaits sincères et de bonnes intentions. C’est aussi une bonne occasion pour oublier un instant les soucis et les aléas de la vie. Mais c’est avant tout le moment d’une rétrospective de l’année écoulée et l’occasion de se projeter sur l’année qui vient de commencer. Un moment où je nous souhaite l’énergie, la force et l’enthousiasme nécessaires pour transformer nos vœux en réalité.
Cette année ces vœux sont particuliers. En effet, 2020 est une année de transition, et notamment pour nous mes chers collègues élus, ce sont les derniers mois du mandat que les habitants nous ont confié en 2014.
Mars 2020 achèvera donc mon mandat de Maire. Pour certains, c’est la fin d’une éternité, pour d’autres, que j’espère assez nombreux, une période supportable, durant laquelle nous avons pu travailler et faire avancer notre village dans ce 21ème siècle qui nous questionne tant.
Souvenons-nous de 2015,
C’était la première année ou je m’adressais à vous pour vous présenter mes vœux de Maire, avec une envie féroce de tout faire pour Meysse et plus encore, une volonté sans faille pour construire  l’avenir de notre village et de celui de ses habitants, pour administrer, officier, représenter, travailler… pour le bien commun, en ayant toujours à l’esprit l’identité de notre village, mais un village moderne qui sait évoluer dans son environnement, un village qui souhaite préserver son caractère mais une commune dynamique, entreprenante et solidaire.
Cette entreprise je ne l’ai pas menée seul, mais avec l’ensemble de mes collègues de la municipalité que je salue et remercie du fond du cœur. Sans votre dévouement, le Maire n’est rien.
A l’aube de cette fin de mandat, il est l’heure de faire le bilan du travail réalisé. Nous sommes fiers d’avoir pu mener à bien l’intégralité de nos engagements, fiers d’avoir pu les réaliser sans dégrader les finances de la commune ni augmenter les impôts, fiers d’avoir pu maintenir et offrir des services aux habitants dans un contexte budgétaire très contraint, fiers de constater que les valeurs que nous nous étions engagés à inscrire dans nos actions sont bien présentes aujourd’hui tel que l’écoute, la transparence et la rigueur.
Ce bilan, c’est beaucoup de souvenirs et de sentiments qui se mêlent quand je reviens sur ce mandat : l’enthousiasme, la volonté, les tâtonnements, les certitudes, les doutes, les erreurs parfois.
Mais le terme qui caractérise le mieux ce bilan, je crois que c’est la Passion. Celle-ci m’a guidé durant ces 6 années le tout bien entendu en toute humilité.


Après avoir vilipendé, ignoré, martyrisé, asphyxié le rôle des élus locaux et celui de Maire, nous sommes depuis quelques temps l’objet de toute les attentions. Nous sommes devenus un élément indispensable au débat au point que nous avons la chance que le Président discute durant des heures avec des centaines d’élus locaux devenus par magie les relais des Français.
Les élus sont aux premières loges pour prendre le pouls de leurs concitoyens, pour percevoir le désarroi de certains. Nous désespérons souvent de ne pouvoir répondre à leurs demandes qu’il s’agisse d’emploi, de sécurité, de logement mais au moins nous sommes, suivant les circonstances les premiers ou les derniers à leur écoute.
N’oublions pas que l’écrasante majorité des élus sont des bénévoles. Certes les adjoints et les maires reçoivent quelques centaines euros d’indemnité. Mais qui pourrait les remplacer et à quel coût ? Qui pour exercer les missions assumées ? Pour quel maillage territorial ? et pour quelle proximité ?
Papier d’identité, documents d’urbanisme, élaboration et présentation d’un budget, dossiers de subventions, règlements des conflits de voisinage, suivi des travaux, organisation des événements de la commune… . Le Maire et son équipe doivent être des véritables couteaux suisses.
Comme le souligne souvent notre Président du Sénat, Gérard Larcher, notre mandat actuel est un véritable sacerdoce dans un âge de Pierre là où nos prédécesseurs avaient la chance d’être dans l’âge d’or du mandat d’élu local. Mais qu’il se rassure, il y a encore des citoyens motivés pour endosser cette fonction et ceux-là, de pierres brutes ils se transformeront en pierres précieuses taillées par les nombreuses satisfactions qui font la vie d’élu d’une petite commune comme la nôtre.
Je vous l’ai dit c’est la passion qui m’a guidé tout au long de ces 6 dernières années. Cette passion n’existerait pas sans la confiance que vous avez accordée à cette équipe municipale en 2014 et qui légitime notre action.
Durant ce mandat, il ne s’est pas passé une journée sans que l’intérêt du village et de ses habitants ne me quitte. Il en a été de même pour les adjoints et les conseillers qui, avec l’aide de l’ensemble des salariés de la mairie, ont mené des projets de transformation et d’amélioration au profit de tous et toujours dans l’intérêt général.
Aujourd’hui est l’heure du passage de relais et je ne reviendrai pas sur tout ce qui a été fait, (Protocol électoral oblige). Je tiens toutefois simplement à évoquer la situation actuelle de la commune, rappeler tout ce qui est en cours et évoquer les grands sujets qui attendent le nouveau maire et son équipe.
Je remets les clefs de la commune dans une situation très favorable, avec des finances saines, des taux d’imposition et d’endettement faibles, des infrastructures en bon état et des services particulièrement bien « staffé » avec des personnels compétents et professionnels.
Les relations avec les associations qui sont les forces vives de l’animation du village et qui par leur action créent de la valeur à notre village, ces relations sont au beau fixe car le soutien de la municipalité n’a jamais faibli.
L’action sociale au travers le CCAS s’est diversifiée et touche désormais plusieurs tranches d’âge de la population. Elle permet aussi de venir en aide efficacement dans certaines situations de détresse.
Concernant les dossiers en cours :
Le plus avancé est la création d’un collectif avec 2 commerces en rez de chaussée et 8 appartements en R+2. Ce bâtiment viendra finaliser le projet et l’espace public autour de la maison des services.
La création d’un passage piéton sécurisé depuis l’oratoire pour desservir la zone commerciale Chevrière
La construction de la gendarmerie au nord du quartier des Ribes.
 
Meysse sait aussi s’ouvrir sur le monde qu’il l’entoure et plus particulièrement au sein de la Communauté de communes Ardèche Rhône Coiron.
Meysse sait qu’elle n’est rien sans les autres, sans ses voisines, sans ce territoire. Même si ce territoire ne nous est pas naturel puisque c’est la volonté de l’Etat de fusionner deux communautés de communes pour créer Ardèche Rhône Coiron, Il existe, il est là, bien réel, et nous devons participer à sa construction.
Nous sommes donc dans le même bateau que les 14 autres communes de la Communauté de commune. Mais cette construction n’empêchera pas Meysse de préserver son identité, ses valeurs d’une ruralité non conservatrice mais bien ancrée dans le 21ème siècle, une ruralité dynamique dans un paysage Urbain.
Vous le voyez, quand bien même les dotations de l’état et en particulier la DGF (dotation global de fonctionnement de l’état) sont en baisse constante, nous avons choisi d’œuvrer et ce, sans augmenter les impôts.
 Vos impôts sont aussi mes impôts. En tant que maire il me faut trouver des sources de financement qui viennent abonder les finances locales, mon but étant de continuer à faire en sorte que Meysse s’autofinance pour partie. C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup m’aurait soufflé feu France Gall. En effet, c’est l’essence même de toute réflexion qui doit nous guider.
Cette transition est toute trouvée pour passer aux remerciements et en tout premier lieu à nos partenaires.
Un grand merci donc à nos financeurs pour leur appui. Qu’ils n’hésitent pas à continuer pour cette année et les années à venir. Merci donc au Conseil Régional, le département, l’Etat et à la Communauté de communes.
Merci aux associations, à leurs bénévoles, à leurs Présidentes et Présidents. Merci pour ce dynamisme et tous les évènements que vous organisez. Notre Village ne serait pas ce qu’il est sans l’engagement permanent de ses habitants et de ses associations. C’est vous qui faites vivre le village. Merci à vous qui donnez sans compter de votre temps pour renforcer ce lien social si cher à nos yeux.
Enfin je ne voudrais pas finir sans remercier les agents municipaux.
Je remercie aussi personnellement mon équipe municipale et l’ensemble du Conseil pour leur présence, leur disponibilité et leur engagement dans nos action.
Je vous souhaite à tous ici présents, en mon nom et au nom de l’ensemble des élus municipaux, au nom de l’ensemble du personnel communal, une excellente année 2020. Qu’elle soit pour vous, vos familles, source de bonheur, de joie et de succès.


Jean d’Ormessson a dit un jour «Tout le bonheur du monde est dans l’inattendu ». Je vous souhaite donc une multitude de petites et grandes surprises, ainsi que la santé et l’optimisme pour en profiter.